Le mercredi 19 janvier 2022

Comment la certification CléA a permis à Florence et Avelina d’évoluer

En évaluant des domaines de compétences clés, Cléa est un véritable tremplin d’évolution professionnelle. Mais comment et pourquoi l’obtenir ? Florence a obtenu sa certification, mais pas Avelina. Pourtant, toutes deux ont tiré des enseignements précieux de cette expérience, et se sont fixées de nouveaux objectifs. Témoignages.

Quels étaient vos parcours professionnels avant de passer la certification CléA ?

Florence : J’ai quitté l’école en 3ème après un cursus scolaire compliqué. Je suis directement entrée dans la vie active en tant qu’opératrice de saisie, puis j’ai travaillé comme hôtesse de caisse, surveillante… À la recherche d’une stabilité professionnelle, j’ai eu une opportunité de CDI au sein de la grande distribution. Cela fait plus de 20 ans que je suis dans ce groupe. Je souhaitais me lancer de nouveaux défis et me suis tournée vers le Conseil en Évolution Professionnelle (CEP).

Avelina : J’ai été agent de service pendant 10 ans, mais les conditions de travail se sont compliquées avec la crise de la Covid-19. J’avais envie de changement et j’ai fait appel à ma conseillère en évolution professionnelle. Elle m’a orientée vers la certification CléA.

Pourquoi avoir décidé de passer la certification CléA ?

Florence : Je suis fière de mon parcours d’autodidacte mais il arrive un moment dans sa vie où l’on se demande ce que l’on vaut sur le marché. J’ai des acquis et de nombreuses expériences mais il était important, pour moi comme pour les futurs recruteurs, de les évaluer.

Avelina : Je voulais faire le point sur mes compétences et mes connaissances pour changer de métier. CléA permet de s’évaluer pour construire - ou faire évoluer - son parcours professionnel. Dans mon cas, je voulais surtout savoir si mon niveau de français était suffisant ou s’il fallait que je suive une formation. L’avantage de CléA c’est qu’elle est financée par le CPF (Compte Personnel de Formation) et qu’elle couvre tous les secteurs d’activité et les métiers. Intéressant quand on veut changer de poste !

Comment la certification CléA s’est-elle déroulée ?

Florence : Le CEP m’a orienté vers le cabinet TINGARI qui m’a aidé à obtenir la certification. J’ai d’abord eu un rendez-vous d’une heure dans une agence proche de chez moi. On m’a alors expliqué le principe et les 4 étapes de CléA (informations, évaluation, renforcement des compétences si besoin et certification). L’équipe est accueillante et bienveillante. Ils m’ont rassurée et je suis allée à l’évaluation sans la « boule au ventre ». Les conseillers m’avaient bien expliqué que c’était une évaluation et non un examen. Et en effet, le jour J, les épreuves reposaient sur des mises en situation et les façons de les aborder.

Avelina : J’ai été conseillée et rassurée par TINGARI en amont de la certification. L’évaluation dure une journée durant laquelle on m’a posé des questions. J’ai notamment passé des tests pour évaluer mon niveau de français à l’oral et à l’écrit. D’autres sujets entrent en compte : utiliser un ordinateur, calculer et raisonner. Ce sont, en fait, tous les savoir-faire pour bien travailler ! Le résultat vient ensuite rapidement.

Vous souhaitez valoriser vos connaissances et compétences ?Découvrez l'accompagnement à la certification CléA suivi par Avelina et Florence

Quelle a été l’issue ? Avez-vous obtenu CléA ?

Florence : J’ai obtenu la certification CléA en mai 2021. J’en tire un bilan très positif. Cela m’a donné confiance en moi. J’ai pu valoriser mes compétences auprès de mon employeur et commencer à me projeter dans l’avenir. J’envisage une reconversion et je me dis désormais que c’est à ma portée.

Avelina : De mon côté, je n’ai pas obtenu la certification CléA mais cette expérience m’a permis de rebondir. J’ai pris conscience de mon niveau de français, là où je devais m’améliorer. Ma conseillère TINGARI m’a même renseignée sur des formations pour progresser. J’ai choisi celle de la mairie de ma ville.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un intéressé par CléA ?

Florence : Il faut oser et ne pas avoir peur car si une compétence-clé de cette certification n’est pas acquise, il est possible de la retravailler puis de repasser CléA. Cette certification est un véritable coup de pouce pour son avenir professionnel, quel que soit le projet : évolution interne, reconversion, etc.

Avelina : Qu’il le fasse, car cela permet de mieux se connaître pour s’améliorer. CléA est aussi un repère pour les employeurs qui fait la différence dans les recrutements. C’est pour cela que, sur les conseils de TINGARI, je vais renforcer les compétences qui n’étaient pas suffisantes pour obtenir la certification. Cette expérience a été un véritable déclic !

–––

Et vous, pensez-vous que vos compétences de base sont reconnues ? Nos conseillers sont à votre écoute pour vous aider à y voir plus clair.