Faire de la crise une opportunité d’améliorer la qualité de vie au travail

Digitalisation, gestion des talents, adaptation du management et qualité de vie au travail : la pandémie a bouleversé le monde de l’entreprise. Plutôt que des obstacles, ces transformations peuvent être de véritables atouts pour l’avenir. La dernière étude Syntec « Quelles opportunités pouvons-vous tirer de la crise liée à la Covid-19 ? » dessine justement des pistes pour tirer le meilleur parti de ces transformations dans nos façons de travailler et de collaborer. Décryptage en 3 points clés.

Les bienfaits de la digitalisation

Premier grand constat de l’étude : l’accélération de la digitalisation des entreprises favorise autant l’efficacité qu’elle facilite le travail à distance.

Pour les salariés, cette digitalisation contrainte et accélérée a eu des effets positifs. Grâce à elle, le télétravail n’est plus un tabou et elle permet même d’améliorer le bien-être des collaborateurs.

  • Elle simplifie et rend accessible le travail en distanciel tout en restant efficace.
  • Le 100 % virtuel a cependant montré quelques limites. Un modèle d’organisation hybride entre présentiel et distanciel émerge et pourrait devenir la norme.
  • En offrant la possibilité de travailler sur son lieu de vie, les outils offrent plus de flexibilité aux collaborateurs dans la gestion de leur emploi du temps. À travers un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle, ils améliorent la qualité de vie au travail et sont source de fidélisation.

Pour les entreprises, si l’adaptation à cette nouvelle organisation a aussi été brutale, la digitalisation est aussi une opportunité pour gagner en efficacité dans les habitudes  de travail  et de collaboration.

  • L’utilisation d’outils numériques collaboratifs a explosé. À elle-seule, la plateforme Teams a connu une très forte croissance de son nombre d’utilisateurs quotidiens passant de 45 millions en mars 2020 à plus de 75 millions aujourd’hui. Les collaborateurs se sont appropriés ces outils rapidement, parfois aidés par des formations.
  • Ces plateformes permettent de garder du lien et d’améliorer le partage d’informations. On n’a peut-être jamais autant communiqué au sein des entreprises !
  • Certaines d’entre elles ont tiré leur épingle du jeu en créant ou facilitant l’organisation de webinaires qui ont augmenté leur visibilité et leur image.
  • Le travail à distance permet également de repenser le lieu de travail avec un avantage possible non négligeable : la réduction des coûts immobiliers par la réduction des surfaces et une évolution de leurs utilisations.

La formation adulte au premier plan

Deuxième grand constat de l’étude : à l’heure où les réorganisation et restructurations s’accélèrent, la formation pour adulte et la refonte du parcours de gestion des talents deviennent des enjeux majeurs. En fidélisant les collaborateurs et en leur permettant de s’adapter aux métiers et aux compétences de demain, ils sont au cœur du développement des entreprises.

  • Les périodes d’activité partielle sont devenues des opportunités pour prendre le temps de réfléchir à sa carrière. En parallèle, le gouvernement a fortement investi dans la formation pour adulte, en créant notamment en 2020 le Conseil en évolution professionnelle (CEP) et en re définissant ses opérateurs avec notamment l’intégration du Groupement Évolution dont TINGARI est l’un des membres phare.
  • Le dispositif TransCo met en œuvre un dialogue social transparent et accompagne les salariés dans leur reconversion. Il s’appuie sur les accords de GEPP qui identifient les métiers fragilisés afin de faire de la formation et du transfert de compétences un facteur d’employabilité pérenne.

Pourquoi orienter vers le CEP ?

Mis en œuvre par un partenaire RH extérieur à l’entreprise, le CEP repose sur un accompagnement gratuit, confidentiel et personnalisé. Créé pour répondre à tous les questionnements professionnels, il permet aux salariés de (re)prendre la main sur leur avenir professionnel à travers des conseils, de la formation... Il est mobilisable à tout moment de la carrière et autant de fois que nécessaire.

Découvrez les actions du CEP

De nouvelles façons de manager

Troisième constat : ces nouveaux outils et méthodes de travail ont un impact sur les pratique du management. Dans cette nouvelle ère où il faut (re)créer du lien entre des collaborateurs, souvent à distance, tout en les faisant évoluer professionnellement, on ne gère plus une équipe comme avant la pandémie ! À tous les niveaux de l’entreprise, le management doit se construire autour de la confiance, de la flexibilité et de la transparence.

Pour adopter cette nouvelle posture, les managers doivent être accompagnés et  devenir les garants de la performance et de l’engagement des équipes. L’enjeu est double :

  • Les guider pour que le respect des règles de télétravail soit un facteur d’amélioration de la qualité de vie au travail, de motivation et de maintien du lien social ;
  • Les aider à adopter une nouvelle posture dans le cadre d’une relation coach/coaché.

Vos managers possèdent-ils tous les outils de cette transformation ?Découvrez notre offre de coaching managérial

Le manager devient ainsi un acteur proactif du parcours professionnel de ses équipes. Dans cette relation basée sur le dialogue :

  • Il mobilise les salariés et favorise leur implication dans le développement de l’entreprise ;
  • Il repense les moments collectifs en adaptant leur fréquence, en instaurant des réunions informelles pour maintenir et entretenir les liens entre les équipes. La clé du succès tient aussi dans la régularité ;
  • Il fidélise les talents et accompagne l’onboarding des nouveaux embauchés dans un contexte de pénurie de main d’œuvre sur de nombreux secteurs d’activité.

 

–––

Il y aura un avant et un après Covid-19 dans le monde du travail. Pour les entreprises, cette période est propice pour capitaliser sur ces  opportunités.